Le saviez vous ? : Le gingembre

  1. asia_magasins12

Le gingembre est une plante vivace de la famille des zingiberaceae, issue d’un rhizome.

Cultivé dans les zones tropicales et ensoleillées, on trouve le gingembre principalement en Asie, en particulier en Inde, au Népal et en Chine. Si les premières traces écrites mentionnant le gingembre datent de 3500 ans, il semblerait qu’il soit utilisé depuis près de 5000 ans pour ses qualités thérapeutiques.

Soulage les troubles digestifs

C’est le gingérol et le shogaol contenus dans le gingembre qui lui confèreraient ses propriétés antiémétiques (agissant contre les nausées et vomissements) en réduisant les mouvements de l’estomac. Sa consommation permet donc de soulager les symptômes du mal de transport, de prévenir les nausées et vomissements consécutifs à un acte chirurgical ou encore pour limiter les nausées durant la grossesse. Ces effets ont été confirmés par plusieurs études, qui ont comparées les effets du gingembre en poudre à un placébo.
Le gingembre serait également efficace pour stimuler la sécrétion de bile ainsi que celle de différentes enzymes digestives, facilitant la digestion des repas lourds et riches.

Efficace en prévention et le traitement de certains cancer

Et c’est encore le gingérol qui serait responsable de l’effet anti-cancer du gingembre. Une étude américaine présentée lors d’un congrès de l’American Association for Cancer Research en 20111 démontre notamment que le gingérol, grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, aide à réduire l’inflammation du colon, réduisant en même temps les risques de cancer du colon.
Le gingembre aurait également une action efficace dans le traitement des cancers ovariens et des tumeurs pancréatiques.

Anti-inflammatoire

De nouveau, ce sont les composés phénoliques (gingérol, shogaol et paradol) contenus dans la résine de gingembre qui sont responsables de ses propriétés anti-inflammatoires.
La consommation régulière de gingembre serait ainsi très efficace pour soulager les douleurs liées à l’arthrite ou aux rhumatismes inflammatoires.

Régule la glycémie

Une récente étude2 montre l’effet bénéfique sur la glycémie sanguine et l’hémoglobine glycquée (marqueurs du diabète de type 2) de la consommation de gingembre quotidienne (3 g de poudre) pendant 8 semaines chez des personnes diabétiques. L’explication? Le gingembre augmenterait l’absorption du glucose par les cellules musculaires et régulerait ainsi la glycémie sanguine.

Un effet aphrodisiaque ?

Si c’est ce qui fait la réputation du gingembre depuis des millénaires, l’effet aphrodisiaque dont il serait responsable n’est pour l’instant démontré par aucune étude scientifique.
Cette renommée viendrait de la sensation de chaleur et de bien-être qui résultent de sa consommation, liés à un léger effet stimulant de la circulation sanguine. De là à prétendre qu’il stimule le désir sexuel, il n’y a qu’un pas … que nous ne franchirons pas !

Posted in: